Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Chat de Gouttière..

Le Chat de Gouttière..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par Le Chat de Gouttière
Publié dans : #La Vendée
Les oiseaux du Jardin ...
Les oiseaux du Jardin ...
Les oiseaux du Jardin ...
Les oiseaux du Jardin ...

lorsque le chat dort

Les oiseaux du Jardin ...

Voir les commentaires

Publié le par Le Chat de Gouttière
 nous sommes toujours sur la trace de nos ex " Noirmoutrerins " .
Les célébrités dans la région ne maquant pas dans la région, l’enquête devrait vite prendre 
un tournant historique... lorsque nous interrogeons les habitants sur la présence de 
nos personnages , des noms célébres sortent des propos ..   

Ha vous cherché le  "Tigre "..???   quésaquo ... mais Georges Clemenceau ..né à Mouilleron, homme politique  aussi surnommé "Père la victoire "  hé bien non ma brave dame... alors c'est Jean De Lattre de Tassigny  qui lui aussi est né a Mouilleron !! non non on recherche Lulu et Olive qui on dut s'installer dans le secteur ... mé bé dam oui  ils sont au camping , just'a coté du stade les as ben croisé ils promenaient la " Mona " ..  " pas celle de Léonard ' mé quant mème , le vas pas bien " ..

et c'est ainsi que nous avons retrouvé nos "Loulous "

                               Du républicain de combat au Père la Victoire - Georges Clemenceau - Réseau  Canopé       Le général de Lattre de Tassigny : la légende du roi Jean - La Petite  Histoire - TVL - YouTube

Mais l’histoire ne s' arrêtera pas là ... nous sommes perspicaces ..

 

mayerling – 🐱Chablablablabla🐱

 

Voir les commentaires

Publié le par Le Chat de Gouttière

Hormis le fait que Bazoges  va s’enorgueillir d’accueillir un célèbre couple ,nous avons rechercher ce qui a pu les décider de venir se réfugier dans ce petit coin de Vendée ...

Alors  cherchons ???

 

Bazoges-en-Pareds est une commune française située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire. Ses habitants sont les Bazogeais.
Superficie : 33,89 km²
Altitude : 75 m
Population : 1 149  (2018_) INSEE 1151 au 1ier décembre 2021
Code postal : 85390

 

VILLE BAZOGES DD31.jpg

serait-ce l'attrait de ce magnifique château ....?

 

L’un des meilleurs exemples vendéens du rôle ostentatoire du château est probablement la forteresse de Bazoges. Construite au XIe siècle pour la famille Luneau, régulièrement modifiée jusqu’au XXe siècle, cette place-forte est dominée par une imposante tour-maîtresse érigée dans les années 1380-1390 pour Jehan Girard et Marie Luneau. Résidence principale des riches seigneurs de Bazoges, cette tour-maîtresse est le symbole de leur puissance et de leur pouvoir. Cela se voit par la taille du monument, mais aussi par la richesse de ses décors. Culs-de-lampe, encadrements des portes, fenêtres, étagères, mâchicoulis… toutes les pièces de la tour sont décorées. L’église castrale et paroissiale enferme elle aussi un certain nombre d’éléments qui illustrent la richesse et la puissance des seigneurs de Bazoges ;

La tour-maîtresse de Bazoges abrite également un ensemble de sept cheminées tout à fait remarquable. Chacune d’elle est unique mais elles forment un ensemble cohérent – quoiqu’il peut paraître un peu archaïque pour la fin du XIVe siècle. Par leur taille monumentale et leurs décors, ces cheminées participent du rôle ostentatoire joué par la tour-maîtresse.

Petit tour d’horizon de ces cheminées

Chacun des huit étages de la tour-maîtresse (à une exception près) est divisé en deux pièces distinctes, chacune logée dans l’un des deux blocs quadrangulaires formant la tour. Au rez-de-chaussée, la petite pièce ne compte qu’une petite cheminée au linteau de bois ; c’est la moins travaillée de toutes, mais elle est probablement le résultat de modifications postérieures au Moyen Âge. La grande salle était chauffée par une imposante cheminée au manteau droit, encadré par deux étagères de pierre.


 

La grande salle du deuxième étage est l’ancienne aula du château : c’est dans cette salle d’apparat que le seigneur de Bazoges rendait la justice, recevait ses invités, adoubait ses chevaliers et organisait ses banquets. Dominée par une imposante voûte sur croisée d’ogive reçue par quatre culs-de-lampe sculptés, cette pièce est chauffée par une immense cheminée (plus d’1,80 m de hauteur) dont le manteau est sculpté. La restauration du manteau en 2019 a mis au jour des traces de polychromie, ce qui indique que cette cheminée était peinte.


 

Le troisième étage de la tour est occupé par les appartements seigneuriaux. Dans la grande pièce, cette imposante cheminée jouxte une large fenêtre à meneaux. Elle est ornée sur le manteau des armoiries de la famille Girard (losangé d’argent et de gueules), accompagnée autrefois par d’autres armoiries encore mal identifiées (à une fasce chargée de trois fleurs de lys de chaque côté). Ces armoiries aux fleurs de lys se retrouve sur le chapiteau gauche de la cheminée. Les deux piliers et le manteau sont ornés de feuilles d’acanthe, et on trouve également une étoile évidée à six branche sur le manteau (une étoile identique se trouve sur la clé de voûte de la petite salle d’apparat, un étage plus bas).


Dans la petite chambre des appartements seigneuriaux, la cheminée présente un manteau original, qui n’est pas sans rappeler certaines cheminées de la Conciergerie, l’ancien palais des rois de France sur l’île de la Cité à Paris. Fortement endommagée, cette pièce conserve cependant quelques décors, notamment un visage (attaqué au burin…) sur le chapiteau de gauche.


 

Au septième étage, la grande salle est chauffée par une cheminée plus petite que les précédentes mais tout aussi décorée. On y retrouve notamment les armes fleurs-de-lysées sur le pilier droit, ainsi que les armoiries de la famille Girard sur le pilier gauche. Celles-ci sont chargée d’un lambel (une pièce héraldique composée d’une barre horizontale, d’où descendent trois petites barres verticales), ce qui indique qu’on a affaire à un cadet de la maison Girard : Jehan Girard, commanditaire de la tour, est en effet un fils cadet. La cheminée est encadrée de deux étagères de pierre.


 

La dernière cheminée de la tour-maîtresse se trouve dans la petite pièce du septième niveau. Encadrée par deux étagères de pierre, elle dispose d’un manteau qui, comme à l’étage inférieur, rappelle certaines cheminées du palais de la Cité. Elle est également décorée d’une petite tête fantastique.


Au sud du château, la fuie du XVIe siècle participe elle aussi à illustrer le prestige de la famille Girard, comme de nombreux autres éléments architecturaux dans toute la forteresse de Bazoges. 

Le mystère demeure !!!!

aussi nous allons continuer nos investigations  dans le moindre recoins de cette petite commune vendéenne...

 

a Suivre

 

Voir les commentaires

Publié le par Le Chat de Gouttière
Il y a le ciel la mer et le soleil ....
Il y a le ciel la mer et le soleil ....
Il y a le ciel la mer et le soleil ....
Il y a le ciel la mer et le soleil ....
Il y a le ciel la mer et le soleil ....
Il y a le ciel la mer et le soleil ....

Conseil Général de la Vendée

Voir les commentaires

Publié le par Les Couramiauds
Publié dans : #La Vendée
Lever de Soleil au large de la Tranche
Lever de Soleil au large de la Tranche
Lever de Soleil au large de la Tranche

Lever de Soleil au large de la Tranche

Voir les commentaires

Hébergé par Overblog