Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Chat de Gouttière..

Le Chat de Gouttière..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par Les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2017

Flashy  où  Kitch  à vous de choisir ....

 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..
 Ourika ...kitch !..

Commenter cet article

C
Coucou, les voisin de terre d'ocean, magnifique photos , nous avons quittez le maroc vendredi et nous sommes au portugal ,bisous a vous deux brigitte et patric ceux qui on le même buggy que vous
Répondre
L
Coucou nous sommes nous aussi au Portugal a lagos et je ne sais pas si ce n'est pas vous que l'on a croisé ce matin dans un rond point a lagos nous allons demain a Sagres envoyez moi un mail pour nouscdire ou vous etes ... a bientot
L
on apprécie le folklore il faut parfois savoir changer de décor , un jour au fin fond d'un bled un autre à visiter une mosquée incommensurable c’est ça le Maroc un vrai enchantement et un accueil à faire pâlir les Français
Répondre
P
Ce qui me frappe dans l'installation des places de repos, de conversation et de contemplation, assis sur de confortables fauteuils et canapés, les visiteurs sont conviés à prendre le temps de vivre l'instant dans un cadre enchanteur. En Amérique, on trouve bien sûr des espaces semblables, mais leur aménagement serait marqué par l'activité, par la déambulation, par la consommation. La différence principale tiendrait à la température ambiante qui fait que même dans les endroits très chauds américains, on ne change pas l'homme et sa culture : on ne s'asseoit pas ailleurs qu'à l'air climatisé... et devant sa télé...
Répondre
M
parfois trop....c'est trop! la nature en est défigurée ,mais bon , à chacun ses gouts....et ses couleurs! md
Répondre

Hébergé par Overblog