Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par Les Couramiauds

Hé oui je suis toujours dans les lauriers a guetter le moindre vermisseaux où petites bestioles qui passe a porté de ma langue  ...

Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "
Léon " le Camé "

Commenter cet article

Paul@mauditQuébécois 29/12/2018 21:07

La langue québécoise
Il n'y a pas que le génie qui peut entrer en ligne de compte

dans la compréhension d'une langue.



Associés à ce génie, chez nous par exemple,

il y a tout plein de québécismes ou

d'expressions typiquement québécoises.



Voici des exemples impossibles à traduire littéralement

et parfois aussi impossibles à comprendre pour un étranger :



• Le diable est aux vaches.

• Chiquer la guénille.

• Se faire passer un sapin.

• Se paqu'ter la fraise.

• Avoir la fly à l'air.

• Faire le guerlot.

• Péter d'la broue.

• En avoir plein son casque.

• Parler à travers son chapeau.

• Niaiser avec le puck.

• En avoir plein ses culottes.

• Avoir la chienne.

• Cogner des clous.

• Être de bonne heure sur le piton.

• Se calmer le pompon.

• Avoir du front tout le tour de la tête.

• Se faire prendre les culottes à terre.

• Être le boss de bécosses.

• Se pogner le beigne.

• Être vite sur ses patins.

• Avoir une montée de lait.

• Pas d'chicane dans ma cabane.

• Se sucrer le bec.

• Se tirer une bûche.

• Chauffer son char.

• Avoir des croûtes à manger.

• Se faire prendre pour une valise.

• Virer une brosse.

• Passer la nuit sur la corde à linge.

• Chanter la pomme.

• L'affaire est ketchup.

• Avoir son voyage.

• Être un petit chien de poche.

Les deux bras m'ont tombé.

•Faire de l'esprit de bottine.

• Être assis sur son steak.

• Faire du train.

• Ne pas lâcher la patate.

• Avoir de la broue dans le toupet

+Avoir une crotte su’l coeur

• Pogner les nerfs.

• à pogne !

P.S. traduire dans une langue étrangère :


À pogne !



Je vous souhaite une BONNE et HEUREUSE nouvelle année....

et L'Paradis à la fin d'vos jours.

Paul@mauditQuébécois 19/12/2018 14:59

Cette nature si étonnante, toujours. Et on voit que même Léon ne laisse pas derrière lui aucune trace de son passage sur terre ! Si tout se transforme, alors Léon à déclarer à la douane le poids en moins de sa came laissée au bénef de nos amis campingcaristes. À sniffer ou à déguster en biscuits ? C'est qu'au Canada, depuis la Loi autorisant le canabis, on ne se prive pas pour rire de tout et de rien. La vie est tellement devenue facile depuis que la came est permise. Il suffisait d'y penser. Légalisez qui disaient !

Hébergé par Overblog