Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par Les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2018
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..
Pause déjeuner à Talkerdoust ..

Voir les commentaires

Publié le par Les Couramiauds
Ballade à l'Oasis de Tidsi ...
Ballade à l'Oasis de Tidsi ...

Voir les commentaires

Publié le par Les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2018

Qu’est qu’un Agadir ?

Agadir est un mot berbère relatif aux greniers. Toujours construits de manière stratégique au soleil, à l’écart de tous risques d’inondations et à l’écart des intrus, ils servaient à entreposer les diverses cultures de la région. Les huiles ainsi que les olives, figues, amandes et céréales étaient conservées précieusement dans ces greniers berbères : “les Agadirs”. Les vases recueillaient les liquides, sacs et paniers étaient utilisés pour les fruits secs, farines et céréales. ainsi que les biens précieux, bijoux ect..

Trésors du Maroc...l'Agadir d'inoumar

L’Agadir Inoumar

Construit il y a plus de 300 ans vers la fin de règne du Sultan Moulay Ismaïl (1645/1727), l’Agadir Inoumar occupe une superficie d’un demi hectare en surplomb de l’Oued Ourga. Pour faire face aux risques de razzia de cette période instable, il possède toutes les caractéristiques d’un fort à vocation touristique.

Plus grand grenier collectif de l’Anti-Atlas, il occupe une superficie d’un demi hectare en surplomb de l’Oued Ourga. Ses 295 magasins sont échafaudés sur cinq blocs. Ainsi, l’Agadir Inoumar est construit selon des étages appelés “cellules”. Chaque étage est composé de niches de conservation, un étage compte trois niches. Les niches les plus basses, sécurisées souvent d’un double plancher, assuraient une dizaine d’années de conservation, contre une quinzaine d’années pour les niches les plus élevées.

Cinq tribus ou “Aït” ont contribuées à la construction de l’Agadir Inoumar. De grosses pierres dépassent des murs et servaient d’escaliers d’accès aux niches. Les cellules appartenaient aux familles ayant participé à la construction, chaque famille disposait souvent d’une cellule complète (d’un étage), soit de trois niches, et, ainsi, de générations en générations se sont succédé les propriétés.

L’Amin est le nom donné au gardien de ces greniers, il connaissait tous les propriétaires et tous les emplacements soit 295 niches. Son salaire d’autrefois se résumait à une part des récoltes consentie, et, aujourd’hui et selon une toute autre organisation dont les acteurs sont “les ayants droits propriétaires de l’Agadir”, “le guide”, “l’Amin” et “l’Association locale pour le développement touristique du douar”,

Ce monument, doté de quatre tours, de trois châteaux d'eau aux alentours et de deux portes, est toujours gardé par un Amin, Mohamed Margou, un septuagénaire qui, démarche svelte et disponibilité à toute épreuve, reproduit au quotidien les gestes ancestraux de l'ouverture et de la fermeture d'Agadir Inoumar avec une clé à bois, et la montée et la descente des escaliers en pierres dites "Assekfal".

Trésors du Maroc...l'Agadir d'inoumar
Trésors du Maroc...l'Agadir d'inoumar
Trésors du Maroc...l'Agadir d'inoumar

Voir les commentaires

Publié le par Les Couramiauds
Publié dans : #Maroc 2018

Voir les commentaires

Publié le par Les Couramiauds
Publié dans : #la famille

Souvent on dit qu'un animal vaut mieux qu'un humain !!!!

 

La famille

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

Hébergé par Overblog