Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par
Publié dans : #les ballades

Avant d'honorer l'invitation de notre hôte   éviannais, nous faisons un petit tour de ville, nous goutons l'eau à la source " Cachat " aussitôt le miracle opère ..

Brigitta avait prévu son coup en amenant ses bidons
                                                                              vieux 16

                       "Ho jeunesse suspend ton vol "... 
    
Visite au port ,où nous apercevons " la Savoie "

 
La passion d’une poignée de pionniers amoureux du patrimoine lémanique s’est fixée pour but de reconstruire une vraie barque, identique à celles qui naviguaient autrefois le long des rives suisses et françaises. Cette épopée a duré trois ans, de l’été 1997 au 11 juin 2000, date à laquelle « La Savoie », a rejoint enfin son élément, les eaux du lac. Reconstruite à partir de gabarits et des documents d’époque, « La Savoie » est la copie conforme de son ancêtre de 1896. Avec ses 35 mètres de long, ses mâts de 18 mètres, ses antennes de 29 mètres et sa voilure latine de 350 mètres au carré, « La Savoie » est à ce jour, le plus grand bateau du patrimoine reconstruit en France. Adaptée au transport de passagers, elle navigue régulièrement de mai à octobre.
L'Ermitage, un petit pied à terre sympa où " kermit " la grenouille venait se ressourcer
Après ce petit intermède nous monterons  chez  " Michel " où notre couple de 'tourtereaux ' nous régalerons de la saveur d'une cuisine locale, avec des crêpes fourrées aux trompettes de  mort ramassées   la veille ....,je ne sais pas si c'est lui qui avait pêché les féras, mais le festin fut de "ROI ' avec en prime la vue sur la LAC.....

                                             
rien que le souvenir de cette délicieuse soirée ,me remet l'eau à la bouche ....
                                                

Commenter cet article

Paul@mauditquébécois 05/11/2011 13:22



Évian ! Dans les gencives le bon plat que voila. Je sais, elle est facile.


Alors si d'aventure le projet des grands espaces se confirme, il y a un truc que je vous donne à l'avance histoire de vous faire saliver et de planifier. Il s'agit de laisser le CC à Natashquan
au bout de la route 138 et de prendre le bateau Nordick Express pendant un jour et demi en direction du pays des esquimaux et j'ai nommé Blanc Sablon. Lorraine et moi avons fait ce périple il
y a deux étés et on en parle encore à tous les jours. La bouffe sur le bateau, la présence des indiens des villages côtiers, les rigolets de ce passage intérieur aux paysages à couper le
souffle, l'isolement (pas de route... que le bateau caboteur qui vous fait découvrir les villages mythiques comme Harrington Harbour et ses trottoirs de bois uniques en Amérique du Nord, Tête à
la baleine, Sheep Harbour où l'on enterre les morts sour les pierres puisqu'il n'y a pas de terre à cet endroit et que l'on doit éviter que les chiens... ne les dévorassent, et tuti quanti) la
lumière, l'aventure à un degré supérieur.


Mais je vous parle de cette possibilité because cette croisière est à ce point courue qu'il faut réserver un an à l'avance au moins.


Les copies de bateaux anciens sont de véritables oeuvres d'art évoquant la magie du passé de ces navigateurs de génie qui osaient prendre le risque de l'aventure en mer.



Hébergé par Overblog