Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
 Le Chat de Gouttière..

Le Chat de Gouttière..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par couramiauds
Publié dans : #Actualité

image0012.jpg

Commenter cet article

P

Mais il ne faut pas tomber dans les clichés comme le fait TF1 qui dans un topo dépeint le Québec en disant:


Sans ses huskies, l'homme est ici perdu, isolé dans un silence presque étourdissant


à Québec, les habitants  blauent souvent que leur région ne compte que deux saisons, l'hiver et le mois de juillet


Québec ressembleà une bourgade bretonne construite un peu plus au Nord


Nous partons au pays des caribous, le Québec


Dans cette région recouverte de blanc huit mois de l'année, il faut apprendre à vivre avec le froid et la glace


Faudrait demander à l'ami Christ ce qu'il en pense!!!
Répondre
P

Nous avons marché une bonne heure hier au soleil et sans vent, il faut le dire, on ne ressent pas vraiment le froid. Sur le visage, lorsqu'il y a le moindre effet éolien, alors là, c'est autre
chose.


 


Une expédition de loisirs à ski est en route depuis Noël en direction du grand nord : Kujuuak. 2000km à ski en tractant un traîneau qui pèse plus de quarante kilos. Ils prévoient traverser les
grands lacs (Mistassini et autres sur leur parcours) à l'aide de parachutes à traction. Des heures de bonheur !


 


Ces derniers jours, la neige gracée étant abrasive, leur rythme a été réduit (3km/h) et ils ont pris du retard. Vous pouvez suivre leur évolution sur le net. J'ai bien connu les gens qui au cours
des années 80 avaient complété ce parcours qui tient de l'exploit. André Laperrière s'est déjà attaqué à l'Everest. C'est dire le niveau d'expertise que de telles équipées requièrent.


 


Et pourquoi aller se les geler pendant si longtemps à des latitudes où l'hiver devient un enfer ?


 


Juste pour voir si le bonheur ne se tiendrait pas trop loin de nos ombres projetées sur les étendues infinies...
Répondre
M

Des photos qui rafraichissent les idées... le pôle Nord s'est déplacé !


Mais ça aurait dû fondre en arrivant au Maroc 


Je crois que je préfère tout de même ma région natale... Grrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr
Répondre

Hébergé par Overblog