Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
  ..Le blog des Couramiauds..

..Le blog des Couramiauds..

Tout commence par le besoin de partir, pour seule certitude : vouloir être ailleurs. Loin, de tout ce qui nous enchaîne au quotidien, de nos dépendances, de tout ce que nous croyons être… Découvrir les paysages aux multiples aspects, errer selon l’intuition, répondre à l’appel de l’horizon, c’est le vrai bonheur d’une quête sans fin. Une quête où la terre est sans frontières. Une quête où « être » est synonyme de « libre », où « voyager » est synonyme de « vivre ».

Publié le par
Publié dans : #Portugal

après nazaré en route vers ''Péniche ''  le camping de Nazaré

                                                
Nous longeons la cote tranquillement avec un soleil un peu froid à cause de ce vent de nord-est, une petite halte à ''Sao martinho do porto''
  

 

   

puis direction '' Obidos ' cité médiévale'' très bien conservée, mais un max touristique, des boutiques à souvenirs à ''gogo'' . la vue des rempart s est magnifique sur la lagune. Dans un petit coin, ils ont même créer une aire de Camping cars .... 6,00 € la nuité  2,00 pour la halte technique ( pas d' électricité ) 
 



autre spécialitée du pays la fameuse '' ginjinha  '' qui ce boit dans des petites coupelles en chocolat mais pour les touristes dans des coupelles en plastique. Alcool a base de griottes, très sucré et qui ce déguste en apéritif. cela tombe bien c'est l'heure !...  chez nous on appelle cela un  ''guignolet krisch  ''
Allez comme la nuit tombe, nous continuons vers Péniche; à une trentaine de KM, il y a de la circulation en sens inverse les gens rentrent. Péniche étant un péninsule, nous faisons le tour par le nord, rejoingnant l'océan, magnifique du haut des falaises, mais lorsque nous mettons le nez dehors le vent  nous ramène vite à la prudence 
nous trouvons un petit coin dans une crique, complétement à l'abri du vent .. le pied pour la nuit..

Dimanche 2 novembre 2008 
comme nous sommes exposés à l'est , c'est un soleil magnifique qui vient nous reveiller, ce qui nous mets vite d'antrain pour allez faire le tour de la péninsule. Ils annoncent un peu plus de 8 km, il est 10 h, alors en route... les paysages sont superbes, au loin on distingue une ile et comme le vent à bien ' molli ' la ballade nous comble de bonheur et le '' Canon ''chauffe

 
 
Après l'effort le réconfort , les doitgs de pieds en éventails nous reprenons des forces car notre petite ballade à durée plus de 4 h00

 

Voir les commentaires

Publié le par
Publié dans : #Portugal


        Ericeira


   


 nous sommes à environ 40 km de la capitale  '' Lisboa '' ici tout va bien. pour la 1iere fois j'ai réussi à me connecter sur une borne WIFI , public et c'est depuis le CC que je vous fais un petit coucou un petit apercu d'Ericeira de notre fenetre 


 
                                                       

puis la ballade en ville,toute mignonne avec ses maisons peintes en bleu et blanc, particularité d'ici, l'océan est tellement déchainé, qu'ils sont obligés de sortir les bateaux de l'eau et de les ranger sur le quai maintenant avec un tracteur, il n'y a pas si longtemps cela se faisait à l'aide de boeufs


Voir les commentaires

Publié le par couramiauds
Publié dans : #Portugal
 

Dimanche 26 octobre 2008

 

Changement la semaine commence le dimanche domingo 1ier jours de la semaine, le lundi segunda-feira, le mardi terça-feira, mercredi quatra-feira, jeudi quinta-feira, vendredi sexta-feira, samedi sàbado, .pour la prononciation il vous faudra attendrent encore un peu !…

voyage portugal S3 061

Nénette va faire son footing, pendant ce temps je fais la vaiselle et prépare la moto ,car nous allons aller revoir quelques coins que nous à fais découvrir le ‘’Bus ‘’ nous redescendons par la rive droite cote ,coté ‘’ Villa gaia ‘’ et comme c’est notre jours de chance, nous tombons sur un course, genre Marathon, impossible de faire demi tour, donc on se tapent la fin de la course pendant plus d’une demi heure avant de pouvoir s’échapper par un petite rue qui grimpe à au moins 20 % la pauvre ‘’titine ‘’ n’en peu plus et manque de rendre l’âme au milieu de la côte ; en plus les deux premiers ponts son fermés à la circulation en attendant le passage de la course. Je commence à péter un câble……enfin après un grand tour, nous approchons du quartier où nous voulions aller déguster du poissons grillés , mais la aussi pas possible : cause course . alors nous nous rabattons sur un petit resto, où l’on constatent qu’ici aussi ils ont changés d’heure, il est 13h00 alors que l’on croyaient se mettre à la mode ‘’ Portugaise’’en déjeunant après 14 h00. Nénette se fera un petit plaisir en mangeant des ‘’tripes à la mode de Porto’’ quand à moi ‘’ vitello’’ mariné avec légumes et riz . Là aussi la quantité de la portion va bien pour deux personnes, avec la demi bouteille de rouge et 2 cafés 19,50 € ! ……nous continuerons notre périple tranquillement, les marathoniens ayant réussis à boucler leur tour…en rentrant nous passons dans les vieux quartiers, où la misère est criante, le développement laisse beaucoup de gens sur le bord !… on comprend mieux le nombre de personnes que l’on voit ‘’chiner ‘’ en rentrant petit arrêt sur le quai coté ‘’ v=Vila Gaia ‘’ pour déguster un petit blanc ‘’ vinho verde ‘’ en admirant le spectacle que nous offre le soleil couchant sur la ville de Porto, juste en face de nous sur l’autre rive du ‘’Douro ‘’

 voyage portugal S3 066voyage portugal S3 071voyage portugal S3 074voyage portugal S3 069

Lundi 27 octobre 2008

 

En route pour la découverte de la fabrication du Porto, nos avons choisi la cave de « Ramos Pinto » situé sur les quais du douro. Une hôtesse nous accueille dans un Français impeccable, nous demandant de patienter le temps que d’autres visiteurs arrivent ; tradition oblige se sont les premiers arrivés qui choisissent la langue des commentaires ; comme se sont deux Anglaises qui sont avec nous je suis ravis de leur voir imposer un peu de notre langue, l’une d’elles parlant quand même assez bien français ‘’dommage’’. Une visite très enrichissante qui nous à fait découvrir toutes les étapes de la fabrication du Porto et aussi que les Anglaises ne sont pas toutes coincées et quant on arrive à les déridées elles peuvent être même très intéressantes, nous sommes restés près d’une heure après la visite ( en dégustant du Porto ) à discuter des grandes différences de mentalité entre nos 2 pays …. Pour elles il n’y a pas photos la France est ‘’Véry Véry sensas’’  « Cocorico » .

  voyage portugal S4 056

En ressortant de la cave nous avons la surprise de trouver la pluie !…. nous enfilons nos kaway et en route pour le centre ville où nous stationnons près de l’estaçao de ‘’Sao bento ‘’ (gare) où la salle des pas perdus offre des immenses fresques ‘’ chef d’œuvre de l’art de l’azulejo’’ qui retracent des scènes de la vie populaire où les grandes périodes de l’histoire du Portugal. Nous empruntons la rue ‘’ santa catarina ‘’ l’épine dorsale de la ville haute ;rue piétonne et tres commerçante, mélange de boutiques de la belle époque et celles branchées et chics d’aujourd’hui, c’est le quartier le + animé avec celui de la ‘’ribeira’’ . une petite halte dans un snack pour nous restaurer et évacuer les dernières vapeurs de porto, nous prenons cette fois-çi une portion pour deux du plat du jour ‘’sorte de marinade de poissons’’ servi avec des pommes de terre , ça cale et en plus c’est délicieux ; deux demi et deux cafés, le tout pour 9,20 € . Nous rentrons dans un centre commercial en attendant que la pluie s’arrête, pour nous laisser le temps de finir notre visite. Un petit coup d’œil à la ‘’ Sé ‘’ qui ressemble à une forteresse massive et granitique, une esplanade qui surplombe la vielle ville, d’où part un passage qui mène vers une ruelle sinueuse qui descend entre les vielles maisons jusqu’au bord du douro. Nous reprenons notre cheval d’acier et retour au CC et comme le soleil est réapparu, nous faisons une grande ballade sur la plage où la Vickie s’en donne à coeur joie, une immense plage pour elle seule….le soleil nous gratifie de son couché, rougeoyant l’horizon de l’océan.

 voyage portugal S4 057voyage portugal S4 064voyage portugal S4 066voyage portugal S4 063voyage portugal S4 078

Mardi 28 octobre 2008

 

Allez on plie, pour continuer notre périple vers la vallée du Douro, berceau du Porto. Un arrêt au super marché pour faire le plein de bouffe et nous prenons la direction du douro pour récupérer la route qui est censée longé le fleuve, je vous passe les détails, cul de sacs, rétrécissement de la route et dos d’ane tellement haut qu’a plusieurs reprises le porte moto touche et pour cloturer des routes pavées qui ressemblent à un champs de mines. Au Portugal il ne faut surtout pas sortir des grands axes car ‘’ bonjour les dégâts ‘’. Par le plus grand des hasard nous arrivons au barrage qui coupe le Douro et nous permet de prendre une chouette route serpentant entre le Douro et les collines puis au bout de 100 km nous entrons dans la haute vallée du Douro,région où sont plantés les vignobles qui font le Porto. Il faut le voir pour le croire, les vignes sont plantées sur du schiste, broyé en surface, qui emmagasine la chaleur pendant la journée pour la restituer la nuit, ajouté à cela un climat particulier et vous avez les ingrédients de base qui confère au Porto ces qualités exceptionnelles et uniques. Que dire de ces terrasses où sont plantées les vignes qui sculpte le paysage, rajouté les oliviers, les orangers, amandierset palmiers et vous avez un paysage unique. De temps à autre, une magnifique ‘’Quinta ‘’ ( mi-ferme mi-château ) arborant son patronyme en grosses lettres. Le fleuve est toujours emprunter par les bateaux croisières qui remplace les rabelos, barques qui descendaient le porto vers Vila Nova de Gaia. Nous avons appris que lors de sa fermentation on additionnais une eau de vie ‘’ l aguardente ‘’ au porto avant de vieillir tranquillement dans de grandes cuves de chêne pendant quelques années et suivant la durée on lui donnera, ces noms ‘’ anglophone ‘’ les Ruby, Tawny, LVB continuant de se bonifiés en bouteilles et s’éclaircissent en vieillissant. Je suis sur que vous regarderez le porto autrement maintenant. Notre route nous mène jusqu'à Peso da Régua , où nous trouvons un super petit coin au bord de l’eau pour y passer la nuit.

 

Mercredi 29 octobre 2008

 

Le réveil en douceur est un peu frais, la température c’est rafraîchie, se qui n’empêche pas Nénette d’allée faire son footing avec sa chienne. Puis nous allons faire un tour dans le centre ville où nous découvrons que les gens vivent au rythme du fleuve ‘’ cool cool ‘’ et vraiment paysans

. 

Une portugaise ayant entendue que l’on parlait Français na pu s’empêcher de nous parler, tellement content de parler Français, elle à vécue 20 ans en grande banlieue parisienne et 2 de ses fils y sont toujours, pleine d’émotion elle voudrai que nous montions dans sont village situé à une dizaine de KM d’ici mais malgré ce débord de gentillesse nous déclinons l’invitation. Lorsque l’on vous dit que les Portugais sont vraiment hospitaliers et super gentils !……nous prenons la direction de Pinhao situé à 25 km, village typique nous dit le GR, c’est vrai mais une fois que vous avez vu la gare et ces ‘’ajuleros ‘’ nous stationnons sur les quais où viennent accoster les gros bateaux de croisière déversant leurs lots de touristes ( très clairsemés en cette saison).  

Nénette se met au fourneaux (hi..hi. hi..) et me gratifie d’un déjeuné à base de boulettes de viande marinées dans une sauce qu’elle seule à le secret ; un vrai régal et en plus il y en a pour au moins deux repas. C’est le ventre bien plein que nous reprenons la route de Coinbra situé à environ 120 km mais d’autoroute. Nous voulions nous arrêter à Luso, ville thermale où il y a une soi-disant forêt de Buçaco , la plus ancienne d’Europe… Le gros village est en travaux, alors prise de tête, tours, demi tours et puis nous partons, faute de trouver un coin pour ce poser. Après réflexion nous décidons de descendre jusqu'à Figueras da foz situé au bord de l’océan, en zappant Coimbra, une cité où se trouve une prestigieuse université, une des plus vielle du monde au même titre que la Sorbonne où Oxford .. dommage mais il faut faire des choix !…

Nous arrivons à Figueira da Foz avec la nuit, alors on se cherche un petit coin pour passer la nuit, un parking parallèle à l’océan situe à Buarcos au pied des ruines de la forteresse avec une grande pelouse pour Vickie.

Nous dinons au chandelles de la ville car nous sommes juste sous un grand réverbère. Un petit tour sur la plage où nous apercevons les inconditionnels de la pêche au lancer, équipés comme des montagnards pour affronter la froidure de la nuit.

Un petit coup de fil à ma grande fille de 36 ans pour lui souhaiter un super « Anni » gros bisous ma ‘’Drine’’ 

Jeudi 30 octobre 2008

 

Le temps est à la pluie et c’est bien équipés que nous partons marcher le long du remblai, affrontant les bourrasque de vent. Direction Nazaré situé 100km plus au sud en espérant trouvé le soleil, mais c’est un temps d’averses et d’éclaircies qui nous accompagne le long de cette cote qui devient de plus en plus ciselée dans le rocher et les falaises . un petit arrêt sur l’une d’elle, bien face à l’océan, encore plus impressionnant, vue du haut et nous découvrons Nazaré, puis la falaise de Sipio surplombant la grande plage, point de vue sublime sur la cité qui à de plus en plus de mal à garder son authenticité face a l’urbanisation galopante, répondant à l’inflation touristique !……  

Nous partons à la recherche du camping inscrit au catalogue des ‘’ chèques camping’’ .il est situé un peu en dehors de la ville sur la route de Leiria a environ 3 km nous installons tranquillement et passons la soirée avec ‘’ envoyés spécials ‘’

vendredi 31 octobre 2008

 

un petit coup de chauffage pour chasser l’humidité de la nuit car la pluie est bien présente ce matin. Profitant de cet intermède de mauvais temps, je me met à jour dans le blog, il ne resteras plus qu’a trouver internet pour l’envoyer. Le temps s’éclaircie un peu vers 11 h00 alors nous sautons sur la moto pour aller au marché du village . il est assez typique et nous y voyons ces femmes de pêcheurs vêtues de sept jupons et des chaussettes montant jusqu’au genoux.. folklorique !…entre deux averses nous errons dans les petites ruelles perpendiculaires au remblai et coupées à angle droit par d’autre, elles parallèles ; puis alléchés par ces odeurs de poisons grillés , nous nous laissons tentés par une des nombreuses sollicitations des serveurs de restos vantant la qualité de leur cuisine. Nous rentrons dans un petit ‘’boui-boui’’ tenu en famille, la femme au fourneaux, le père en serveur et un fils en aide, nous ne sommes pas gênés, nous sommes les seuls clients. le patron parlant un peu Français nous conseille un peu et notre choix se porte sur la ‘’bouillabaisse de nazaré’’ pour Nénette et les sardinas grillés pour moi,le tout arrosé d’un pichet de la réserve du patron. Al’arrivée des plats toujours le même rictus !… comment allons nous faire pour tout manger ?……cuisine sans ‘’chichis’’ mais bonne et c’est repus que nous commandons les cafés et la note … 17,60 € allez manger pour se prix la chez nous !……comme le soleil est revenus nous continuons notre exploration de la ville, en se permettant le luxe d’arrêter dans une pasteléria déguster ces petites pâtisseries qui vous narguent lorsque vous passer devant. Nous en prenons trois différentes, que nous nous partagerons, le tout arrosé d’un café des plus serré,un vrai moment de pur bonheur !

  

Voir les commentaires

Publié le par couramiauds
Publié dans : #Portugal
 

Samedi 18 Octobre 2008

 

Après une nuit un peu agitée par la présence de quelques voitures de jeunes venus discutailler et picoler le réveil est pas nerveux en plus une bruine enveloppe le parc, il est 9h00, heure française et 8h00, heure locale, le jour se lève doucement, Après les préparatifs, nous partons à pieds visiter ‘’ Viana do Castelo ‘’ un soleil radieux c’est levé et le thermomètre prend vite des tours nous longeons l’estuaire qui borde la partie sud de la ville

voyage portugal S2 079 jusqu'à la forteresse, aujourd’hui aménagée en école hôtelière, puis revenons vers le centre, un groupe de femmes attire notre attention par leurs agitations, surprise se sont des ‘’ lavandières ‘’ affairées dans le lavoir à laver leur linge, la ‘’ mère Denis ‘’ à encore des beaux jours

, voyage portugal S2 082

nous engageons dans les petites ruelles du vieux port, où nous achetons des bigorneaux et une grosse tranche de lieu jaune qui bouge encore.

La visite de le ville est un mélange de vielle échoppes et de vitrines modernes, les rues sont toutes pavées de ces petits pavés de granit de différents calibres et très propres, il règne une animation bonne enfant et les gens sont souriant, nous prenons un petit café sur la place centrale 1,30€ les 2 et un expresso de bonne facture ‘’ foi d’italienne ‘’ . Il y a un stand folklorique dispense des airs d’accordéon sur lesquels évolues des hommes et femmes en costumes traditionnels et vendant des produits du terroir local et de la dentelles ‘’Sympa ‘’

 . voyage portugal S2 083voyage portugal S2 084voyage portugal S2 085

nous continuons notre petite balade dans un dédale de ruelles ; avec ces pavés ‘’ impressionnant’’ des gros ,des petits, des inégaux,des gris des blancs des noirs ; posés uniformément où représentant des fresques, où en ‘’bordel’ rangés ; quand je pense au temps et à la patience qu’il faut pour posé cela !… les jours de pluie je ne vous dit pas la patinoire, déjà par temps sec il faut faire ‘’gaffe ‘’ l’irrégularité de la surface vous fais trébucher et les ‘’ anciens ‘’ marchent souvent d’un pas chancelant ; proscrit les talons aiguilles…

. voyage portugal S3 035voyage portugal S3 036voyage portugal S3 050voyage portugal S3 049

La « Calçada Portugaise » permet par la simple variation des formes des compositions d’une richesse incroyable,tout est réalisé à la main, de l’extraction des blocs dans les carrières, à la casse méticuleuse des cubes calibrés jusqu'à leur ajustement et mise en place ; le savoir-faire qu’exige cette tradition résistera t’il au manque de vocation et surtout au maître mot de ‘’ rentabilité ?…

 

Nous retrouvons notre coin pour nous installer parallèlement au fleuve, où s’agitent des rameurs, pour un casse croûte bien mérité ; tient on c’est mis à l’heure et habitude Portugaise il es 14 h00

Vickie en profite pour se baigner…Après la petite sieste ( pour moi) nous envisageons d’allés visiter la Basilique de Santa Luzia qui surplombe la ville et d’où la vue est parait il exceptionnelle…. Le départ est situé à droite de l’hôpital ; choix 1) le funiculaire 2) la route + ou – 4km 3) les escaliers qui serpentent entre les villas et jardins ? .. nous optons pour la 3.. mais comme souvent on le dit les bonnes choses cela se méritent et ce n’est pas moins 650 marches en forme de chemin de croix, qu’il nous a fallu monter !… nous les avons comptées en redescendant ….. Mais une fois la haut il est vrai que l’on ne regrettent pas son effort le panorama sur la région est splendide, plages, embouchure du ‘’ Lima’ et les montagnes de l’arrière pays en plus avec le temps qu’il fait un régal …. Petite visite dans la basilique aussi blanche et lumineuse dedans que grise à l’extérieur, il reste encore 150 marches pour accéder au haut du clocher cela sera pour une prochaine fois, mais pour aujourd’hui ,nous nous sommes suffisamment rapprochés du seigneur !….. 

voyage portugal S2 088voyage portugal S2 087voyage portugal S2 091voyage portugal S2 093voyage portugal S2 090voyage portugal S2 095

De retour au CC nous prenons la route du littoral en quête d’un petit coin pour le week-end ; nous le trouverons a Espodense sur un parking engazonné jouxtant le port de pêche, il y a déjà deux CC nous nous installons et partons faire un petit tour sur le remblai, aménagé façon ‘ promenade des Anglais’ . La soirée sera d’un calme a admiré les bateaux et paysage de l’autre coté de la baie. 3 autres cc viendrons se stationner dont le 72 rencontré a ‘ Ponte Lima’ nous pouvons tranquillement échanger nos expériences du périple.

  voyage portugal S2 102


Dimanche 19 octobre 2008

Réveil en douceur où un soleil levant envahi le CC. Encore une journée qui s’annonce sous les meilleurs hospices. Je descend la moto pendant que Nénette va faire un tour avec Vickie et nous voici partis a la découverte de la région, réserve d’oiseaux, découverte du littoral par des petites routes ?………chemins de terre iras mieux…. Puis nous tombons sur une foire de pays ? nous garons la moto dans un petit coin et partons a l’assaut de la foule de badauds. Un vrai roman de ‘’Zola’’ il y a de tout : bouffe,légumes des producteurs locaux , fringes, chaussures, poules, canards, chiens , oiseaux etc. … tout ce vends ici… mais il y a-t-il beaucoup d’acheteurs !….cela nous feras trois heures de bains de foule, un vrai bonheur pour les yeux, le nez et le reste !…..

De retour au CC nous dégustons les produits locaux achetés à la foire : saucisson fumé et ‘’fèves’’ mélangées a des olives noires …. Pas terrible mais cela à fait passer le vinho verde un peu pétillant..

Puis nous partons faire le remblai jusqu’au phare situé a environ 5 km, comme c’est dimanche les gens rentrent du WK et de longues queues de voitures patientent dans les embouteillages. Arrivé au phare, nous nous payons un cornet de ‘’ châtaignes grillées ‘’ légèrement salées !…. puis le retour ce fait en admirant le soleil qui vas se ‘’baigner ‘’ dans l’océan tout en enflammant l’horizon…… «  elle est pas belle la vie »

voyage portugal S3 092

Lundi 20 octobre 2008

C’est avec le cri des mouettes et goélands qui accompagnent le retour des pêcheurs que nous émergeons, la journée s’annonce belle. Un petit tour sur le quai où les pêcheurs vends quelques poissons aux personnes venues là les attendre beaucoup de poulpes, sardines et autres que je ne sais pas identifiés

Bon ce n’est pas le tout il faut recharger la moto pour continuer notre route vers ‘’ Braga ‘’  situé à environ km. Faute de GPS nous nous en remettons à notre instinct pour trouver un parking, mais les parkings d’entré de ville ne nous inspirent pas, direction le camping municipal situé sur la sortie sud de la ville, très bien comme cela nous pourrons vider et remplir…Il y a foule au camping et comme nous sommes les seuls, nous n’avons que l’embarras du choix pour la place.. les emplacements sont en espaliers et il faut la jouer fines pour rentrer. Une fois installé Nénette fait un brin de lessive, qu’elle étend entre deux arbres. Petit casse-croûte et en route pour une visite en règle de la ville. Le centre historique est situé à environ 3km de là et c’est en ‘ baguenaudant’ que nous airons dans les rue au gré des indications du GR (guide du routard) rien de transcendant ; un mélange de boutiques chics, de monuments, une jolie ‘’Sé’’ (cathédrale) avec un ‘’ délire ‘’ de l’ornementation des orgues puis la place centrale « Praça da Républica » ornée d’une grande fontaine et de deux bassins animés par de beaux jets d’eau, et bordé par des cafés sous les arcades ‘’ le café Vianna ‘ ou l’on vient pour être vu….Nénette veut absolument acheter une carte de téléphone à tarif ‘’ réduit ‘’ notre choix se porte sur une ‘’ Brésilienne ‘’ à 154 unités pour 5€ que nous nous précipitons d’essayer en appelant les ‘’Mamies ‘’ après quelques balbutiements miracle on entends la voix de ‘Mamie’ mais combien à t’on utiliser d’unité ?… mystère le tout étant expliqué en ‘’ Javanais ‘’ nous verrons bien …. Un petit coucou à ‘’ Louisette & Eugène ‘ et retour au CC pour un repos bien mérité

  voyage portugal S3 004voyage portugal S3 005voyage portugal S3 009

Mardi 21 octobre 2008

Nous plions puis réglons le camping ‘’ 7,56 € ‘’ nous voulions allez visiter le sanctuaire du «  BOM Jésus  » mais le temps pluvieux refroidiras nos ardeurs et nous partons vers ‘’ Guimares ‘’ après une visite éclair au marché local situé dans l’enceinte du parc des expositions. La pluie nous accompagne le long des 25 km et c’est un peu a l’aveuglette que nous nous retrouvons sur le site de «  Penha » qui surplombe la ville mais compte tenu du temps’’ circuler ‘’ il n’y a rien a voir , nous sommes dans les nuages, alors nous faisons la pose déjeuner

voyage portugal S3 028

puis redescendons sur le centre ville afin de trouver une petite place pour la nuit. Il y a de la circulation et comme nous passons devant les ‘’Mousquetaires’’ de la distribution nous en profitons pour faire les courses. L’implantation des rayons est presque identique a celle de France et il n’y a pas de grosse différence sur les prix excepté les produits locaux et les légumes et fruits. 

Après avoir tournicoté nous jetons notre dévolu sur un grand parking du centre et à deux pas du téléphérique qui monte à Penha ; que nous commençons à apercevoir entre les nuages, le placier nous fait des grands signes mais nous fonçons vers le fond en bordure des pelouses et des arbres. ‘’ Placiers ‘’ pour le stationnement un boulot très fleurissant au Portugal, se sont sûrement des gens en grande difficultés qui guettent les places et viennent vous demander la pièce, vous donnez, ils se fondent en ‘’ salamalecs ‘’ vous ne donnez pas ils partent en bougonnant, mais jamais d’agressivité. Une fois posé, nous partons faire notre petit tour de repérage en ville, les gens sont toujours un peu intrigués par Vickie, il est vrai que nous voyons très peu de gros chiens en ballade, la ville parait plus agréable que ‘’Braga ‘’ , le centre historique plus compact et bien conservé. Notre petit repérage fait nous ramenons la ‘’ bête ‘’ au CC et partons pour nous faire un petit ‘’resto ‘’ en suivant le GR qui nous vante la ‘’Bacalhau ‘’ (morue ) une des meilleur qu’ils aurais dégusté sur leur chemin portugais… Nous trouvons le resto, grand comme un mouchoir de poche, il ne fait pas plus de 5 m de large, sur une jolie placette.

voyage portugal S3 044voyage portugal S3 045

Un coup d’œil à la carte,  nous rentrons,  étant pour l’instant ''unique client '' pourtant il est un peu plus de vingt heures ; le serveur ( il s’avèrera que c’est le patron) nous accueil en balbutiant quelques mots de français et nous installent … la salle peu recevoir maxi 18 personnes. Après un examen approfondi de la carte, nous sommes d’accord pour une brandade maison et une bouteille de vin réserve du patron.

       bacalao-tomates

Nous nous laissons allez sur quelques ‘’ pétiscos ‘’ version portugaise des ‘’ tapas ‘’ en attendant la reine de la soirée ; elle arrivera dans un grand plat qui correspond au moins à trois parts de bons mangeurs !... je ne vous en dirai pas plus, car Nénette nous en réserveras la primeur en rentrant. Nous nous sommes régalés . le retour c’est fait par des petites ruelles pour retrouver notre petit ‘’ nid douillet ‘’ .plus une voiture sur le parking ..

  voyage portugal S3 058voyage portugal S3 059

Mercredi 22 octobre 2008

Après une nuit calme nous ouvrons les volets sur un soleil éclatant, nous prenons notre petit " déj " en regardant le manège des 2 placiers galoper vers les voitures pour quémander leurs pièces.  Comme le temps est ‘’ on peu mieux ‘’ , 'alors profitons en ' et en route pour le site de Penha , il annonce 450 m de dénivelé et environ 3 km le sentier bien balisé passe au pied du telephérique et serpente parmi les maisons, mais les premiers lacets son plus que raides 15 à 18 % , puis nous arrivons dans la forêt avec chênes et eucalyptus, montée courte et sèche le panorama en vaut la peine. Le site, pèlerinage religieux à été découvert par un ermite français qui en 1702, lors d’un voyage en quète de silence trouva l’endroit à sa guise et pris une grotte comme hébergement , puis vinrent s’installer des Carmélites, sous la houlette de généreux donateurs, le site fut aménagé dans sa configuration actuelle et fut inauguré par PIE IX , un superbe parc naturel où l’on a su préserver le coté mythique, religieux dans un écrin de verdure. Tout les ans, fin septembre, les gens de Guimarès, montent en pèlerinage. Nous sommes dans une des régions d’Europe où le catholicisme à une place prépondérante, les gens sont très croyants, il suffit de regarder !…….

voyage portugal S3 030voyage portugal S3 016voyage portugal S3 025voyage portugal S3 027voyage portugal S3 018voyage portugal S3 019voyage portugal S3 014

Retour sur terre , enfin, au centre ville, où nous continuons notre visite, par le château des Duques, la forteresse dite ‘’castelo ‘’ de Guimares et d’un quartier médiéval d’une grande homogénéité et presque entièrement piétonnier …

voyage portugal S3 054voyage portugal S3 046voyage portugal S3 009

 

Jeudi 23 octobre 2008

Après avoir expédier le GPS vers Nantes via la poste portugaise, nous prenons la direction de Porto, bien décidés d’affronter la 2ième ville du Portugal, avec ses trois cent milles habitants. L’entrée en ville se fait relativement bien,  nous partons à la recherche du camping "da Prélada " situé en périphérie du centre, pied à terre qui nous servira de camp de base pour la visite de la ville. Après des tours et contours, voir tours de ‘’cons’’ nous trouvons bien le camping qui est fermé depuis plus de trois ans , ‘’ obrigado ‘’ pour le GR ; rien de tel pour vous donner une poussée d’adrénaline !...  Pour ceux qui ne connaissent pas Porto, ce n’est ni plat, ni simple de circuler et en plus avec un CC. Le plus grand des hazard nous envoyas sur l’autoroute direction ‘’Lisboa ‘’ et en passant sur le viaduc qui enjambe l’estuaire du Douro, j’aperçois en contre bas (60m) un aménagement sur la rive du fleuve, clignotant à droite et en avant pour la sortie, mais c’est maintenant que cela se complique, nous voici enfilé dans des ruelles en pentes 15 % , mini et étroites, où a certains endroits ils ont eu la bonne idée de mettre la circulation alternée, mais après quelque frottement du châssis du porte moto ‘’euréka’’,  nous amérissons sur un parking tout neuf, dans un quartier très pittoresque de Vila nova de gaia ; «  Afurada de Baixo » au premier abord l’endroit nous semble pas très sur!.. mais faute de mieux..... Heureusement encore une exception qui confirme la règle, même si la "Trombine " des gens n’inspire pas, ils nous ont démontrés que la richesse est souvent plus a l’intérieur.

voyage portugal S3 062

Nous partons à pied faire le tour du quartier qui en faite se révèle être un petit port de pêche entièrement réhabilité et réaménagé . nous décidons de pousser plus loin nos investigations, alors je descend la moto, je vous passerai les aventures, les rues pavées qui montent où la ‘’titine ‘’à bien du mal à tirer ses 150kilos, les sens interdits, les interdictions de circuler de tel heure à tel heure, les embouteillages dans des ruelles où le stationnement anarchique fait parti du folklore…..L’entrée en matière est aux petits oignons !…. mais le meilleur reste à venir de retour au CC, Nénette dit " il ni plus de pain "j’enfourche la moto et me voici parti en quête de la chose,  rebelote je monte je descend puis par hasard me voici sur l’autoroute, première bretelle, une rue pavé mais défoncée et voila t’y pas que je crève à la roue arrière, il est 19 h00,je ne sais même pas où je ne trouve, il va faire nuit dans un quart d’heure , enfin tout pour plaire, je demande à des gamins si il savent où il y a un garage ? ils m’indique une station service un peu plus loin, me voici poussant l’engin ….la galère !…arrivé à la station, le type me dit qu’il ne fait pas se genre de dépannage mais m’indique un réparateur de pneus un peu plus loin, re-poussette et lorsque j’arrive vu la tronche des ‘’ gugus ‘’ je me dis que se n’est pas gagné …pas un ne parle un mot de français, mais ce n’est pas possible, ils ne peuvent pas réparer… je leur propose de laisser la moto, demande si quelqu’un pourrai me ramené au CC ?... Oui mais au faite cela s’appelle comment où l’on est garé ? … Papier crayon petit croquis, rien ni fait ; et je pense à Nénette qui doit se poser des questions !... cela fait plus d’une heure que je suis parti… heureusement arrive un client qui ‘’ baragouine ‘’ quelques mots de Français et l’horizon s’éclaire un peu, ils pourront peu être s’en occuper demain ?... si c’est moi qui démonte la roue, alors en avant !.., voila la roue démontée avec l’aide de leur outillage, je demande au client qu’il pose la question si quelqu’un pourrai me ramener ? . Devant le peu d’enthousiasme, il se propose et en portu-francais je lui indique le chemin. Il est presque 21 h 00 ‘’ sauvé ‘’ voila le CC, je ne vous dit pas la tronche de Nénette, elle avait déjà pensée au pire des scénarios catastrophe. Un grand merci au gars et je narre mes aventures à Nénette et la suite qu’il va falloir donner aux événements ;

Nous faisons une petite ballade dans le village, pour faire retomber la pression etpasser une bonne nuit qui n’en doutons pas ‘’ portera conseil ‘’

 

Vendredi 24 octobre 2008

Il est 8h30 et nous voici déjà sur les routes pour retrouver le garage, mais pour s’approcher avec le CC rien à faire alors je ne gare quelques rues plus loin, puis retour au garage où nous recommençons nos gammes d’interprétation et c’est tout sourire que le ‘’ Alain Hays ‘’ du garage ne fait voir qu’il a réparé la roue et qu’il ne me restait plus qu’a la remonter, ce qui fut fait avec son aide et c’est soulager que je suis retourné au bureau leur demander ce que je devais, après un savant calcul il m’annonce ‘’ treis ‘’ euros alors je lui donne treize euros, mais ‘’ naô ‘’ il me rend dix euros, cela fais 3€ ; alors je donne le billet au gars qui ma aidé, il n’en revient pas et la joie fait plaisir à voir sur son visage.

Nénette rentre avec la moto et nous retrouvons sur notre parking ,heureux et soulagés de l’aventure qui comme dans toute les bonnes histoires se termine bien ……..

Pour nous remettre de nos émotions nous partons à Porto où nous prenons les bus impériaux qui font visiter la ville. Trois circuits s’offrent à nous pour 10 € par personne, pas d’hésitation on prend les billets et en avant pour le grand circuit qui dure 2h30 et fait les extérieurs. Génial,

voyage portugal S4 030

il nous amène dans des coins où nous ne serions même pas aller, le remblai coté nord ouest , le port de commerce, le phare, les vieux quartiers en périphérie, nous ne regrettons pas notre investissement et le plus beau reste à venir, le 2ième circuit fait le centre ville avec les monuments et surtout dans un casque les commentaires en français , perchés sur notre plateforme nos yeux ne peuvent pas tout voir, le ciel bleu et le temps chaud, sublime ;  Porto dans c’est conditions, le ‘’pied’’ je suis étonné de la dextérité du chauffeur qui s’enfile dans des petites rues et la voie d’hôtesse de l’air , nous décrit la rue où le monument où nous sommes, entre un air de ‘’ Fado ‘’, les principaux sites du centre sont ainsi visités. Le ticket est valable 24h00, si bien que tu peu descendre où tu veux, allez faire tes photos et prendre le bus suivant, nous en profitons un ‘’Max ‘’ gardant pour demain le dernier circuit.

voyage portugal S4 016voyage portugal S3 084voyage portugal S3 080voyage portugal S3 086voyage portugal S3 090

C’est rassasiés d’image que nos retrouvons notre point de départ et par la même occasion la moto, nous retraversons le pont, profitant d’un bon de dégustation qu’ on nous à remis lors de l’achat des tickets de ‘’bus ‘’ nous nous arrêtons dans les caves «  Croft » pour visiter et déguster le porto. Malheureusement les visites finissent à 17H00, mais l’hôtesse nous dit que nous pouvons quand même déguster ; elle nous sert 2 verres de porto différents du Ruby et un Tawny ‘’ réserve ‘’ nous apprécions en nous remémorant les endroits ‘’sympa ‘’ visités aujourd’hui ; voila une journée riche en émotions…..

 voyage portugal S4 055voyage portugal S4 054

Samedi 25 octobre 2008

 

Il est 10h00 lorsque nous quittons notre petit coin de quai où la nuit à été calme; direction le départ des bus pour notre dernier périple ; au programme visite des ponts, du stade et bien d’autre. 10h30 embarquement, nous sommes 4 dans notre grand bus et c’est avec un soleil déjà bien chaud que nous partons vers de nouvelles aventures. Nous découvrons que Monsieur Eiffel à construit un splendide pont métallique où passe le chemin de fer .Le Douro est enjambé par 4 grands ponts de conception différente, mais chefs-d’œuvre des techniques moderne. La visite continue par la visite du grand stade du FC Porto ‘’ les Dragons ‘’ magnifique réalisation et plein d’aménagement intérieur : galerie marchande, parking souterrain, restos …. Il à été inauguré, pour le match d’ouverture de l’Euro 2006.

     voyage portugal S4 035nous continuons par d’autres quartiers périphériques et très vieux quartiers de Porto bas.

    voyage portugal S4 039

    voyage portugal S4 025

voyage portugal S4 027

1h30 plus tard retour au point de départ, content de notre petite ballade. Après le repas alors que je bricolais dehors, un scooter s’arrête et un français de l’Orne me demande si j’en était content de mon porte moto, qu’il trouvait assez esthétique ; après des échanges d’expériences, il nous dit qu’il est dans un petit camping à deux pas d’ici, et pas cher 7,06 € par jour ; alors nous décidons de le suivre, car il vas être temps de faire un plein technique. Nous installons et d’un coup de moto partons faire des courses au super marché ‘’ Continente ‘’ et la soirée se passe ‘’pénarde’’ après une ballade le long de l’océan, toujours aussi impressionnant….

voyage portugal S4 087

 

Boa tarde, boa noite.

Voir les commentaires

Publié le par
Publié dans : #Portugal

 

Samedi  11 octobre 2008

 

Constatation : le jour se lève plus tard ( nous aussi )  car à 8h00 il ne fait pas jours et le soir à 20h00 il fait jours !…

 

Un soleil radieux éclaire la plage où les surfeurs sont déjà au boulot, après le petit ‘ déj’ j’essaie de bidouiller le gps rien à faire …. j’ai la haine car après tout le temps passé pour rentrer les aires et autre renseignements ‘’’’grr grr grr !….nous décidons d’aller vers le village où une surprise nous attends ?… c’est le jours du marché…" le pied " …nous nous mêlons à une foule bigarrée et bruyante où il faut jouer des coudes et du postérieur ( nous avons parfois du mal à lutter contre les  « mamas » )Nénette, flash sur une paire d’Adidas dernier cri, nous demandons le prix au vendeur   35 € !...  bizarre,  cela sent la contrefaçon ? ….. bon pour 30 €  nous faisons affaire ( excuser nous M . Dreyfus ) puis nous reprenons notre combat ….Nénette trouve les nippes  un peu ringardes  et surtout les minettes bien enveloppées…..

Nous achetons quelques fruits,  les prix sont moins élevés que chez nous !.. Puis retour au bercail , nous nous sommes mis à l’heure Espagnole pour manger   il est 14 h30. pendant que Nénette admire les surfeurs , je me fais une petite sieste ( espagnole) suivi d’un bon bain dans les grosses vagues et d’une petite rando sur les sommets avoisinants, d’où le point de vue 360° est saisissant on se croirais sur la cote  ‘ Bretonne’ voyage portugal S1 081voyage portugal S1 076

 

 

Dimanche  12 octobre  2008

 

Il y a une petite brume de chaleur et le soleil à du mal a percé, mais la température est élevée 22° à 9h00 pendant que Nénette rince  2 à 3  brins de linge, j’en profite pour faire un coup de nettoyage dans le CC ,car avec le sable …galère . Nous reprenons la route >>>> direction Santander la voie expresse est déserte  et nous traversons la ville peinard, la aussi nous sommes impressionnés par le nombre de grues  et de chantiers !…..

Je me souvenais d’une Espagne un peu arriérée , hé bien ils rattrapent le temps perdu même les routes sont au top. De l’autoroute nous apercevons une petite plage alors a la sortie suivante nous précipitons sur le lieu où il y a déjà 4 CC dont un 44 . Petite mousse en contemplant l’océan , ainsi va la dure réalité

 

Lundi 13  octobre 2008-10-15

 

Grande ballade sur la plage et le chemin côtier ; le ciel est brumeux ce qui nous empêche de voir les montagnes de l’arrière pays  «  Picos de l Europe »  culminant à plus de 2648 m nous croisons souvent la petite coquille St Jacques , symbole du ‘’ Camino de Compostelle ‘’ .petite pensée a «  Dan  » qui à du fouler ces endroits de son pas de grand pénitent. En rentrant nous aurons des précisions sur le parcours ?….. mais une chose est sure il doit être superbe, ce faufilement entre océan et montagne à l’ombre des foret d’eucalyptus,  au rythme de ses pas !….‘génial ‘ .

            Allez direction Gijon  ( prononcé rirone ) ou nous décidons de nous arrêter chez ‘El campo ‘  (Auchan) d’ ou  viens  le GPS nous trouvons la route un peu désertique et lorsque nous arrivons sur le parking du super mercato , pas un chat ?.. bizarre !…on se dit il ne travail pas le lundi matin ….. tient il y a un couple qui bricole dans sa voiture ; nous nous approchons … Nenette questionne .. ha. c’est la fête nationale Espagnole !… le 12  mais nous sommes le 13 …..re explications lorsque le jours férié tombe un dimanche, il est chomé le lundi , j’espère que nous avons tout compris !….Enfin pas de pôt pour le GPS… Nous filochons donc tranquillement le long de la côte en appréciant le paysage et arrêt dans une petite crique, aperçue du haut d’un viaduc , le chemin d’accès est difficile mais qu’elle récompense. 

Nous partons faire notre petite ballade quotidienne, Nenette ramasse de la menthe sauvage et moi  quelques figues mures à point et gorgées de soleil. Tient un citronnier ‘’ personne en vue ‘’ et comme dit Nenette, j’en «  maraude » 2 gros , hum il dégagent un arome .. les huîtres ont qu’a bien se tenir !… retour au CC

 

Mardi 14 octobre 2008

 

            Pour un coup nous nous levons avant le jours il est 8H15 … nous ne traînons pas car nous voudrions arriver à Santiago de Compostelle  dans l’après midi. Un dernier coup d’œil a l’océan dans une petite bourgade sympa qui a sue elle aussi mettre a profit la manne  européenne un sentier piétonnier part du port pour arriver jusqu’au phare, flambant réhabilité a grand coup de subventions Européenne … au moins de l’argent investi dans la protection du littoral plutôt que dans la magouille ? Cap au sud ouest à travers un paysage tourmenté et des routes en pleine construction où réhabilitation … puis ‘’Santiago ‘’ lors de la mise au point du GPS j’avais rentré une aire dans le secteur   mais   !… alors système démerde et avec un brin de chance nous trouvons l’aire à environ 10km de Santiago ;  problème ce n’est juste qu’une aire de vidange sur le petit parking d’un super marché ‘carrefour’’ en plein centre ville . Demi tour vers saint Jacques où nous optons pour le camping municipale ‘Cancela ‘ le tarif est salé mais cela nous permettra  de faire une halte technique ‘  …. Installation, branchements et cool…demain nous irons essayer de percé le mystère de la ferveur des chemin de

‘’Santiago ‘’ qui font marché tant de personne ….

                                       

           

Voir les commentaires

<< < 300 301 302 > >>

Hébergé par Overblog